• Publications récentes[ + ]

    • Nouvelles parutions (extrait du Cahier 44 par Ph Hourcade)

      Nouvelles parutions (extrait du Cahier 44 par Ph Hourcade)

      Dans le no 43 des Cahiers Saint-Simon, paru en décembre 2015, on peut lire  d’abord les six contributions de la Journée versaillaise du 14 mars précédent, consacrée  à la mort et au deuil chez notre duc de prédilection, présidée le matin par notre ami Dirk van der Cruysse dont la présence était évidemment bienvenue et appropriée. Le conservateur des sculptures de Versailles, Alexandre Maral, parla de « Saint-Simon et la mort de Louis xiV », p. 1-9, puis Claire Quaglia, « “une espèce de funérailles” : la disgrâce à la cour de Louis xiV », p. 11-23, Delphine Mouquin, « De l’autre côté du miroir : l’échange entre la vie et la mort dans quelques morts princières hors Mémoires », p. 25-36, Dirk van der Cruysse , « Mourir à Versailles : deuil et soulagement », p. 37-46, Annabelle Bolot, « La mort des impies dans les Mémoires de Saint-Simon », p. 47-58, et Marc Hersant, « L’aventure des Mémoires, Saint-Simon face à sa propre mort », p. 59-70. Le thème ayant sans doute intéressé Georges Poisson, celui-ci a reproduit dans le cadre des Notes et Documents, l’extrait du registre des actes de décès de la paroisse de Saint-Sulpice concernant Saint-Simon, puis le testament ducal de 1755, p. 71-81. Dans une autre perspective, François Formel publie un « memoire autographe inédit » accompagné d’un « Léger crayon du duc de Beauvillier, gouverneur des Enfants de France », p. 83-93, dont on pourra lire la suite et la fin ici même. Comptes rendus, Échos, Chronique de la Société, Chronique bibliographique achèvent un numéro bien rempli. un ouvrage peu banal nous est arrivé, dont on lira ici même le compte rendu. C’est le claveciniste Olivier Baumont qui nous gratifie d’un « À l’Opéra, monsieur ! » La musique dans les Mémoires de Saint-Simon, Paris, Gallimard, « nrF/L’infini », 2015, et qui, dans le n° 128 de L’Infini de 2014, analyse « Les mots de la musique pour écrire l’histoire : un aspect peu connu du style de Saint-Simon », p. 67-78. Dans le no 269, d’octobre 2015 de XVIIe Siècle, parmi des contributions portant sur La Mort de Louis XIV vue par les hommes de lettres, sous la direction de Marc Hersant (également recensé dans ce même numéro), je remarque et rapproche, de Michèle Bokobza Kahan, « L’écriture du deuil dans le Journal de Dangeau », p. 633-644 où il est, en fait, beaucoup question de notre mémorialiste, et de notre amie Claire Quaglia, « La mort de Louis xiV dans les Mémoires de Saint-Simon », p. 645-655. Outre Atlantique, notre autre ami, Frédéric Charbonneau,
      étudie « Le bestiaire de S.-S. », Les Songes de Clio : Fiction et Histoire sous l’Ancien régime, dir. Thierry Belleguic, Eric van der Schueren et Sabrina Vervacke, Paris, Hermann, « La république des Lettres », 2014, p. 157-169, avec Bibliographie. un compte rendu est à remarquer : celui de la thèse publiée de Juliette Nollez, Rhétorique des Mémoires de Saint-Simon, Paris, Classiques Garnier, « Lire le xViiie siècle » 31/Discours littéraires, discours philosophiques 5 », 2015, par Delphine Mouquin, Cahiers Saint-Simon, no 43, 2015, p. 95-98.


  • Remerciements[ + ]

    • Cette bibliographie a été développée grâce à l’obligeance de  Marc Hersant.
      Avec nos remerciements.


  • Editions et Anthologies[ + ]

    • Editions, anthologies, autres oeuvres...

      Editions, anthologies, autres oeuvres...

      Editions des Mémoires

      - Mémoires, nouvelle édition collationnée sur le manuscrit autographe, augmentée des Additions au Journal de Dangeau et de notes et appendices par Arthur de Boislisle, Paris, Hachette, collection « Les Grands Écrivains de la France » 1879-1928, 41 vol. et 2 vol. de Tables. A consulter pour l’appareil critique (surtout historique) d’une richesse exceptionnelle.

      - Mémoires, Additions au Journal de Dangeau, édition établie par Yves Coirault, Gallimard, « La Pléiade », 1983-1988, 8 vol. L’édition de référence.

       

       


      Anthologies


      - Mémoires, textes choisis,
      établis et présentés par Yves Coirault, Gallimard, collection « Folio », 1990. Indispensable pour connaître les pages les plus célèbres de Saint-Simon, celles qu’on n’a pas le droit d’ignorer.
      - Mémoires II, Lettre au Roi, textes choisis,
      établis et présentés par Yves Coirault, Gallimard, collection « Folio », 1993.
      Mémoires (extraits), textes choisis et présentés par Delphine de Garidel, Paris, Flammarion, GF, 2001.
      Mémoires, anthologie, textes choisis et présentés par François Raviez, Le livre de poche, « La pochothèque », 2007. Une anthologie « suivie » qui propose une sorte de version miniature des Mémoires dans leur continuité.

      -Autres œuvres de Saint-Simon

      - Écrits inédits de Saint-Simon, publiés par P. Faugère, Paris, Hachette, 1880-1893, 8 vol.
      - Traités politiques et autres écrits, édition établie par Yves Coirault, Paris, Gallimard, « La Pléiade », 1996. L’œuvre de Saint-Simon est immense et ce volume réunit quelques-uns de ses textes les plus remarquables en dehors des Mémoires.
      - Les Siècles et les Jours, Lettres (1693-1754) et Note « Saint-Simon » des Duchés-Pairies, etc., textes établis, réunis et commentés par Yves Coirault, Paris, Honoré Champion, « Sources classiques », 2000.


  • Instruments de travail, biographies[ + ]

    • Instruments de travail, biographies

      Instruments de travail, biographies

      Instruments de travail

      - COIRAULT Yves, FORMEL François, Corpus Bibliographique, Edition du Tricentenaire, 1988.
      Une « somme » magistrale, indispensable à tout chercheur.

      - HOURCADE, Philippe, Bibliographie critique du duc de Saint-Simon, Classiques Garnier, 2010. Un travail monumental, qui met à jour le volume précédent.

      - HOURCADE, Philippe, La bibliothèque du duc de Saint-Simon et son cabinet de manuscrits (1693-1756), Classiques Garnier, 2010. Indispensable pour se faire une idée de la culture du mémorialiste.

       

      Biographies de Saint-Simon

      - LORIEUX, Denis, Saint-Simon, Perrin, 2001.
      - POISSON, Georges, Monsieur de Saint-Simon, Berger-Levrault, 1973. Multiples rééditions et « mises à jour ». La meilleure biographie de Saint-Simon.
      - ROUJON, Jacques, Le duc de Saint-Simon, 1675-1755, D. Wapler, 1958. Une autre bibliographie de référence.


  • Ouvrages[ + ]

    • Ouvrages

      Ouvrages


      ADAM, Pierre, La langue du duc de Saint-Simon, Le vocabulaire et les images, Nancy-Paris, Berger-Levrault, 1920. [reprint Slatkine 1970]. Très utile pour l’analyse de la langue de Saint-Simon, même si l’ouvrage est ancien.
      BASTIDE, François-Régis, Saint-Simon par lui-même, Le Seuil, « Ecrivains de toujours », [1953], 1977. Une petite introduction stimulante à Saint-Simon.
      BLANQUIE, Christophe, Les masques épistolaires de Saint-Simon, Honoré Champion, 2009. Ouvrage de synthèse sur les lettres de Saint-Simon.
      BRANCOURT, Jean-Pierre, Le Duc de Saint-Simon et la monarchie, Paris, Cujas, 1971. Un ouvrage utile pour la compréhension de la pensée politique de Saint-Simon.
      CABANIS, José, Saint-Simon l’admirable, Paris, Gallimard, 1974. Une première approche particulièrement sensible de Saint-Simon.
      CHÉRUEL, Adolphe, Saint-Simon considéré comme historien de Louis XIV, Paris, Hachette, 1865. Une réfutation historique cinglante des Mémoires.
      COIRAULT, Yves, – L’Optique de Saint-Simon. Essai sur les formes de son imagination et de sa sensibilité d’après les « Mémoires », Paris, Armand Colin, 1965. Un classique de la critique saint-simoniste, faisant de l’œuvre le chant d’une subjectivité triomphante.
      COIRAULT Yves, Les « Additions » de Saint-Simon au « Journal » de Dangeau. Perspectives sur la genèse des « Mémoires », Paris, Armand Colin, 1965.
      COIRAULT, Yves, Dans la forêt saint-simonienne, Universitas, 1992. Recueil de 16 articles du grand spécialiste.

      DEBAILLY, Pascal et HERSANT, Marc (dir.), Approches textuelles de Saint-Simon, actes du colloque des 15 et 16 décembre 2006 à l’Université Paris 7, Textuel n° 58, 2009. Une synthèse de la critique récente sur Saint-Simon.

      DE LEY, Herbert, Marcel Proust et le duc de Saint-Simon, University of Illinois Press, Urbana and London, 1966.
      DE LEY, Herbert, Saint-Simon memorialist, « un enchaînement si singulier », University of Illinois Press, Chicago, 1975. Un ouvrage remarquable (en anglais).

      DE WEERDT-PILORGE, Marie-Paule, Les‘Mémoires’de Saint-Simon, Lecteur virtuel et stratégies d’écriture (1691-1723), Voltaire Foundation, Oxford, 2003. Très utile pour l’analyse de la représentation que Saint-Simon se fait de son lecteur.
      ELIAS, Norbert, La société de cour, traduit de l’allemand par Pierre Kamnitzer et Jeanne Etoré, avec une préface de Roger Chartier, Paris, Calman-Levy, 1974. Indispensable.
      FATTA, Corrado, Esprit de Saint-Simon, Paris, Corrêa, 1954. Une biographie intellectuelle et spirituelle de Saint-Simon.
      FORMEL, François, Alliances et généalogies à la cour du grand Roi. Le souci généalogique chez Saint-Simon, Edition du Tricentenaire, Paris, , 2 vol., 1984. Une somme de savoir prodigieuse.

      FORMEL, François, Le Duc de Saint-Simon, Comte de la Ferte-Vidame, Memorialiste et Epistolier, Books on demand, 2009.
      GARIDEL, Delphine de, Poétique de Saint-Simon, cours et détours du récit historique dans les ‘Mémoires’, Honoré Champion, 2005. Une lecture narratologique et historiographique particulièrement utile.

      GARIDEL, Delphine de, Intrigue du mariage du duc de Berry, Atlande, sur la partie au programme de l’agrégation 2012.
      GUILBERT, Cécile, Saint-Simon ou l’encre de la subversion, Paris, Gallimard, 1994. Un petit essai sulfureux, parfois plus stimulant que convaincant.
      HERSANT, Marc, Le discours de vérité dans les ‘Mémoires’ du duc de Saint-Simon, Honoré Champion, 2009. On y trouvera notamment un panorama de la critique sur Saint-Simon et une analyse systématique de la dimension historiographique de l’œuvre.
      HERSANT, Marc, La guerre civile des langues, Garnier, 2011, un recueil d’articles sur la partie des Mémoires au programme. On y trouvera aussi la traduction des pages consacrées par H. De Ley à l’intrigue.
      HERSANT, Marc, WEERDT-PILORGE, Marie-Paule de, RAMOND, Catherine, RAVIEZ, François, (dir.) Histoire, histoires, Presses de l’Université d’Artois, 2011. La moitié des articles porte sur Saint-Simon et en particulier sur sa place dans le XVIIIe siècle.
      HIMELFARB, Hélène, Saint-Simon, Versailles, Les arts de cour, Librairie académique Perrin, 2005. On y trouvera les meilleurs articles de cette spécialiste de Saint-Simon.
      JOUSSET, Philippe, La passion selon Saint-Simon, ELLUG, Université Stendhal Grenoble, 2002. Une lecture résolument « romanesque » (et romantique) de Saint-Simon.
      JUDRIN, Roger, Saint-Simon, éd. Pascal Galodé, 2009. Anecdotique.
      LE ROY LADURIE, Emmanuel, avec la collaboration de FITOU (Jean-François), Saint- Simon ou le système de la cour, Paris, Fayard, 1997. Une somme indispensable.

      NOLLEZ, Juliette, Rhétorique de Saint-Simon. A paraître fin 2011 chez Garnier. Ouvrage très utile pour l’épreuve de grammaire et de style à l’écrit.
      PIGOZZO, Francesco, Saint-Simon l’autentico, thèse soutenue à l’Université de Pise en juillet 2010, sous la direction de Francesco Orlando. Disponible en ligne (en principe) sur le site de l’université de Pise, en italien.
      RAVIEZ, François, Le duc de Saint-Simon et l’écriture du mal, Une lecture démonologique des « Mémoires », Paris, Honoré Champion, 2000. Une approche de la présence du diable dans les Mémoires.

      RAVIEZ, François (dir.), Lectures de Saint-Simon, Presses universitaires de Rennes, à paraître à l’automne 2011.

      ROORYCK, Guy, Les « Mémoires » du duc de Saint-Simon, De la parole du témoin au discours du mémorialiste, Genève, Droz, 1992.

      ROUFFIANGE-DAROTCHETCHE, Isabelle, Lecture syntaxique des « Mémoires » de Saint-Simon, Foix, Centre de documentation pédagogique, services de reprographie de l’Académie de Toulouse, 1977.
      SPITZER, Leo et BRODY, Jules, Approches textuelles des ‘Mémoires’ de Saint-Simon, Tübingen, Gunter Narr, Paris, Jean-Michel Place, 1980. Indispensable.
      STEFANOVSKA, Malina, Saint-Simon, un historien dans les marges, Paris, Honoré Champion, 1998. Une approche pleine de finesse et de nuances.
      VAN DER CRUYSSE, Dirk, Le portrait dans les « Mémoires » de Saint-Simon, Fonctions, techniques et anthropologie, étude statistique et analytique, Paris, Nizet, 1971.
      VAN DER CRUYSSE (Dirk) La mort dans les « Mémoires » de Saint-Simon, Clio au jardin de Thanatos, Paris, Nizet, 1981.
      VAN ELDEN, D.J.H., Esprits fins et esprits géométriques dans les « Mémoires » de Saint-Simon, La Haye, Martinus Nijhoff, 1975.
      WAELHENS, Alphonse de, Le duc de Saint-Simon « immuable comme Dieu et d’une suite enragée », Bruxelles, Publications des Facultés Universitaires Saint-Louis, 1981. Une approche philosophique et psychanalytique de Saint-Simon. Discutable (et discuté) mais passionnant.


  • Articles et commentaires[ + ]

    • Articles et commentaires

      Articles et commentaires

      ALAIN, « Saint-Simon », Nouvelle Revue Française, t. XLVIII, avril 1937, p. 516-523.
      ARMOGATHE, Jean-Robert, « La religion du duc de Saint-Simon dans les Mémoires », Cahiers Saint-Simon n° 3, 1975, p. 17-20.
      ATLANI Françoise, « Le passé recomposé », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 79-85.

      AUERBACH, Erich, Mimésis, La représentation de la réalité dans la littérature occidentale, Paris, Gallimard, « bibliothèque des idées », 1968. Absolument indispensable. Les pages sur Saint-Simon (dans le chapitre « le souper interrompu ») sont exceptionnelles. Peut-être ce qu’il faut lire avant tout sur Saint-Simon.
      BARBEY D’AUREVILLY, Jules, « Saint-Simon », Les œuvres et les hommes, Mémoires historiques et littéraires, Paris, Lemerre, 1885-1887, t. XIV, p. 1-30.
      BAYLEY, Peter, « Saint-Simon and the coronation at Reims : ritual, ideology and writing », Studies on Voltaire and the eighteenth century, n°341, 1996, p. 1-26.
      BERTRAND, Dominique, “Inscriptions burlesques dans les Mémoires de Saint-Simon: du triomphe de la bourle aux jeux de masque des mélancoliques”, le genre des mémoires, essai de définition, Paris, Klincksieck, 1995, p. 315-329.
      BOISSIEU, Jean-Louis de et Garagnon, Anne-Marie, « Saint-Simon, Mémoires, année 1715 », Commentaires stylistiques, Paris, SEDES, 1987, p. 149-166.
      BOURGEOIS, Emile, « La collaboration de Saint-Simon et de Torcy », Revue historique, janvier-avril 1905, p. 251-277.
      BRIOT Fréderic, « De quelques attelages dans les Brouillons des projets de Saint-Simon », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 53-62.

      BURY, Emmanuel, Littérature et politesse. L’invention de l’honnête homme (1580-1750), Paris, PUF, 1996.

      CHARBONNEAU, Frédéric, « L’écriture du singulier, Saint-Simon et quelques mémorialistes », Revue d’histoire littéraire de la France, 2002, n°2 (102e année), p. 191-209.
      CHARBONNEAU, Frédéric, « Les identités rétrospectives du duc de Saint-Simon », Cahiers Saint-Simon n° 30, 2002, p. 71-76.
      CHARBONNEAU, Frédéric, « La singularité est-elle une catégorie du mémorable ? L’exemple de Saint-Simon », L’expression de l’inoubliable dans les Mémoires d’Ancien-Régime, Nantes, Cécile Defaut, 2005, p. 167-176.
      CHARBONNEAU, Frédéric, « Le bestiaire de Saint-Simon », Les songes de Clio : fiction et Histoire sous l’Ancien-Régime, Presse de l’Université de Laval, 2006, p. 157-169.
      CHARBONNEAU, Frédéric, « L’être à l’écart : situation du sujet dans les Mémoires de Saint-Simon », Narrating the Self in Early Modern Europa, European collection, 23, 2007, p. 193-209.
      CHARBONNEAU, Frédéric, « Régime et singularité dans les Mémoires de Saint-Simon », Cahiers Saint-Simon n° 37, 2009, p. 81-92.
      CHATEAUBRIAND, François-René de, Mémoires d’Outre-Tombe, édition Maurice Levaillant et Georges Moulinier, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2 vol., 1951. La Vie de Rancé, édition André Berne-Joffroy, Gallimard, « Folio », 1986.
      CIORAN, E.M., La Tentation d’exister, Paris, Gallimard, « Les Essais », 1956. (Voir, en particulier, p. 121-122).
      COIRAULT, Yves, « Un La Bruyère à la Tacite : les maximes et les portraits dans l’œuvre et la pensée historique du duc de Saint-Simon », Cahiers de l’Association internationale des études françaises n°18, 1966, p. 159-166.
      COIRAULT, Yves, « Un ‘Nathan invisible’ : la ‘Lettre anonyme au Roi’ de Saint-Simon », Revue d’Histoire Littéraire de la France, mai-août 1968, p. 470-481.

      COIRAULT, Yves, « Un assez grand roi : le Louis XIV de Saint-Simon », Revue d’Histoire Littéraire de la France, mai-août 1969, p. 385-392.

      COIRAULT, Yves, « Solitude de Saint-Simon », Manuel d’histoire littéraire de la France, Paris, Éditions Sociales, 1969, t. III, p. 385-392.

      COIRAULT, Yves, « Un morceau si curieux : la stylisation historique dans les Mémoires de Saint-Simon, d’après les deux récits du lit de justice », Revue d’Histoire Littéraire de la France, mars-avril 1971, p. 207-225.

      COIRAULT, Yves, « Le duc de Saint-Simon ‘phare’ de Stendhal ? », Stendhal-club, n°56, 1972, p. 297-316.

      COIRAULT, Yves, « La rencontre avec l’Ange : Saint-Simon et le malebranchisme », dans Approches des Lumières, Klincksieck, 1974, p. 63-78.

      COIRAULT, Yves, « Nouvelles et mémoires : Saint-Simon et les problèmes du romanesque », Cahiers de l’association internationale des études françaises n° 27, 1975, p 465-482.

      COIRAULT, Yves, « Saint-Simon ou la hantise du mouvant », Studi Francesi, mai-août 1976, p. 226-230.

      COIRAULT, Yves, « De mai en si : le Parallèle est-il un anti-Voltaire ? », Cahiers Saint-Simon n°6, 1978, p. 7-12.

      COIRAULT, Yves, « Louis XIV destinataire de Fénelon et de Saint-Simon », Spicilegio moderno n° 10, 1978, p. 55-67.

      COIRAULT, Yves, « Optique et topique : Saint-Simon historien », L’histoire au XVIII° siècle, Aix-en-Provence, Edisud, 1980, p. 281-296.

      COIRAULT, Yves, « Le duc de Saint-Simon et l’imaginaire du féodalisme », L’image du Moyen Âge dans la littérature française, La Licorne, t. II, p. 405-427.

      Coirault, Yves, « Le Parallèle des trois premiers rois Bourbons, ou le Prince selon Saint-Simon », L’image du souverain dans les lettres françaises, Klincksieck, 1985.

      COIRAULT, Yves, « Proust pasticheur de Saint-Simon : technique ou vision ? », Travaux de littérature, ADIREL, 1998, IV, p. 231-243.

      COIRAULT, Yves, « Saint-Simon sans Proust ou le mémorialiste avant le déluge », Rivista di letterature moderne e comparate XLIII, Firenze, 1990, p. 275-286.

      COIRAULT, Yves, « Un ‘Tacite inculte ?’, Saint-Simon et les ‘belles-lettres’ », De L’Estoile à Saint-Simon, recherche sur la culture des mémorialistes au temps des trois premiers rois Bourbons, Paris, Klincksieck, 1993, p. 129-148.

      COIRAULT, Yves, « Saint-Simon et Machiavel », Parcours et rencontres, mélanges offerts à Enea Balmas, tome 1, Klincksieck, 1993, p. 775-785.

      COIRAULT, Yves, « Saint-Simon, historien du temps court ou de la longue durée », Le genre des mémoires, essai de définition, Paris, Klincksieck, 1995, p. 331-345.

      COIRAULT, Yves, « Le désir de possession : Saint-Simon ou le verbe séducteur », Littérature et séduction, Mélanges en l’honneur de Laurent Versini, Paris, Klincksieck, 1997, p. 649-659.

      COIRAULT, Yves, « Saint-Simon entre deux siècles et deux cultures », Travaux de Littérature n° 13, 2000, p. 143-160.

      COLLOT, Michel, « Esthétique des Mémoires : Saint-Simon baroque ? », Cahiers Saint-Simon n°8, 1980, p. 3-16.
      DAVID, Christian, « La perversion affective », La sexualité perverse, Paris, Payot, 1972, p. 195-221.
      DUBU, Jean, « Saint-Simon, lecteur de Racine », Europe, janvier-février 1980, p. 36-47.
      FORTASSIER, Rose, « Du mémorialiste au romancier : Balzac lecteur de Saint-Simon », Roman et société, Paris, Armand Colin, 1973, p. 18-28.
      GIRAUDO, Lucien, « L’esthétique ironique dans les Mémoires de Saint-Simon », Cahiers Saint-Simon n° 25, 1997, p. 21-28.
      GARAPON Jean, « Saint-Simon devant la mort de Monseigneur : jubilation d’artiste, méditation de vanité », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 135-146.

      GARIDEL, Delphine de, « La solitude vue de la cour : quelques visages de la solitude dans les Mémoires de Saint-Simon », La solitude et les solitaires de Port-Royal, Chroniques de Port-Royal n° 51, 2002, p. 265-281.
      GARIDEL, Delphine de, « Les ‘plans figurés’ dans les Mémoires de Saint-Simon », Revue d’Histoire littéraire de la France, septembre-octobre 2002, p. 813-827.

      GARIDEL, Delphine de « Un aspect de la poétique des Mémoires de Saint-Simon : les justifications », Littérature et Histoire au XVIIe siècle, Dalhousie French Studies, 66, winter 2003, p. 140-151.

      GARIDEL, Delphine de, « Le Mémoires sur les légitimés : Saint-Simon face à l’indicible », Cahiers Saint-Simon n° 32, p. 43-57.

      GARIDEL, Delphine de, « Saint-Simon auteur et acteur de comédie dans les Mémoires », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 19-27.

      GICQUIAUD Grégory, « Saint-Simon caricaturiste », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 41-51.

      GOLDZINK, Jean, « Histoire et détail chez Saint-Simon », Mélanges offerts à Pierre Barbéris, Presses de l’École Normale de Saint-Cloud, 1995, p. 123-129.
      GOULEMOT, Jean-Marie, « De la représentation dans la pensée politique du duc de Saint-Simon », Cahiers d’analyse politique et juridique n° 11-12, 1983, p. 41-49.
      GOULEMOT, Jean-Marie, Le règne de l’histoire, Discours historiques et révolution, XVIIe-XVIIIe siècle, Paris, Albin Michel, 1996.

      GOYET, Thérèse, « Saint-Simon et le duc de Beauvillier », L’information littéraire, novembre-décembre 1971, p. 241-250.
      GOYET, Thérèse, « Histoire et charité : l’écriture sainte de Saint-Simon », XVII° siècle n° 94-95, 1973, p. 139-151.

      GUERMONPREZ, Bruno, « Quelle place pour une entreprise historiographique à l’aube des Lumières ? La Note Saint-Simon et les Mémoires. », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 87-99.

      GUGGENHEIM, Michel, « Saint-Simon anthropophage », French Review XL, 1966-67, p. 597-603.
      GUGGENHEIM, Michel, « Sous le regard perçant de Saint-Simon », Modern language notes 82/83, mai 1967, p. 291-305.
      HERSANT, Marc « Lettres absentes, lettres présentes dans les Mémoires de Saint-Simon », Actes des journées de Nantes des 3 et 4 avril 2003, réunis et édités par Jean Garapon, Cahiers d’histoire culturelle de l’Université de Tours n° 15, 2004, p. 9-27.
      HERSANT, Marc, « Saint-Simon, Louis XIV : la mémoire, l’oubli », Actes de la journée d’étude des 27 et 28 mai 2004 à l’université de Nantes sur l’opposition dans les mémoires d’Ancien Régime, Cahiers d’histoire culturelle de l’Université de Tours n° 16, 2005, p. 87-94.

      HERSANT, Marc « Saint-Simon lecteur du cardinal de Retz », Littératures classiques n°57, Cardinal de Retz, Mémoires, sous la direction de Jean Garapon, 2005, p. 177-195.

      HERSANT, Marc, « Vitesse d’écriture et vérité aristocratique dans les Mémoires du cardinal de Retz et dans les Mémoires du duc de Saint-Simon », XVII° siècle n°231, avril-juin 2006, p. 199-216.

      HERSANT, Marc, « La catastrophe de la princesse des Ursins : création romanesque ou écriture de l’inoubliable ? », L’inscription de l’inoubliable dans les Mémoires d’ancien régime, collection « Connaître les mémoires d’ancien régime », sous la direction de Jean Garapon, Université de Nantes, Nantes, Editions Cécile Defaut, 2005, p. 177-192.

      HERSANT, Marc et ADES, Muriel, « D’un bal de têtes l’autre : la mort de Monseigneur dans les Mémoires de Saint-Simon et la matinée chez la princesse de Guermantes du Temps retrouvé ». Actes à paraître du colloque international « Le temps retrouvé, 80 years after, Royal Holloway, University of London, 18 et 19 décembre 2007, dirigé par Adam Watt, Peter Lang, Modern French Identities, 2009, p. 11-21.

      HERSANT, Marc, « Peur et culture de cour dans les Mémoires du duc de Saint-Simon», 2007, Textuel, actes du colloque international Peur et littérature du Moyen Âge aux Lumières et des conférences du TAM sur le même sujet, Université Paris 7, dirigé par Pascal Debailly et Florence Dumora, p. 223-240.

      HERSANT, Marc, « Anonymat, signature et vérité dans les écrits du duc de Saint-Simon », actes du colloque de Nanterre organisé par Nicole-Jacques Lefèvre et Marie Lecas-Tsiomis du 16 juin 2006. Littérales, 2007, p. 129-148.

      HERSANT, Marc, « L’histoire interdite : Saint-Simon et le bouleversement du singulier », Ecrire l’histoire n° 1, 2008, p. 70-82.

      HERSANT, Marc, « L’historien et le conteur : Histoire et merveilleux dans les récits de l’époque classique (Perrault, Saint-Simon) », XVIIe siècle, n° oct-déc 2008, p. 657-676.

      HERSANT, Marc, Saint-Simon et la question du style, Cahiers Saint-Simon n° 36, 2008, actes de la journée Saint-Simon organisée par François Raviez au château de Versailles le 8 mars 2008 sur L’éloquence de Saint-Simon, p. 3-11.

      HERSANT, Marc, « Le jeu de l’anecdote et du conte dans les Mémoires de Saint-Simon », Féeries n° 6, coordonné par Aurélia Gaillard et Jean-François Perrin, 2009, p. 47-62.

      HERSANT, Marc, « Saint-Simon et les signes : une micro-histoire du désastre », De l’âge d’or aux regrets, actes du colloque Age d’or, nostalgies, décadence des 15 et 16 mars 2007 à l’Université de Boulogne-sur-Mer, coordonné par Bénédicte Brémard et Marc Rolland, Michel Houdiard éditeur, 2009, p. 118-134.

      HERSANT, Marc, « Saint-Simon, Clément XI et la Constitution Unigenitus : les Mémoires ‘au cœur des ténèbres’ » Actes du colloque international « Papes imaginaires des Lumières », Academia Belgica, 13/15 mars 2008, organisé par Jan Herman et Paul Pelckmans, Les philosophes et leurs papes, Amsterdam/New York, NY, Rodopi, coll. « Faux Titre » n° 337, 2009, p. 67-80.

      HERSANT, Marc, « Saint-Simon père et fils : une insoutenable légitimité », Actes du colloque « Filiation, Transmission » organisé en mai 2002 par Carine Trévisan à l’Université Paris 7, Revue des sciences humaines n° 311, janvier-mars 2011, p. 30-42.

      HERSANT, Marc, « Émeutes d’encre : rhétorique et cri dans les Mémoires du duc de Saint-Simon », Contribution à l’ouvrage collectif Les émotions publiques et leur langage, dirigé par Hélène Merlin-Kajman. Littératures classiques, janvier 2010, p. 321-333.

      HERSANT, Marc, « Écriture et paroles dans les Mémoires du duc de Saint-Simon », La Licorne n° 89, Des voix dans l’histoire, sous la direction de Catherine Volpilhac-Auger, 2010, p. 75-89.

      HERSANT, Marc, « Hercule travesti : la fiction, une impasse pour l’interprétation des Mémoires de Saint-Simon », dans Sylvie Patron, éd., Théorie, analyse, interprétation des récits / Theory, analysis, interpretation of narratives, Berne, Peter Lang, 2011, pp. 245-266.

      HERSANT, Marc, « Trouées du présent dans les Mémoires de Saint-Simon », actes de la journée d’étude du 15 mai 2009 « Saint-Simon, écrivain du XVIIIe siècle », organisée à Arras par François Raviez, Marie-Paule de Weerdt-Pilorge et Marc Hersant, Histoire, histoires, Presses de l’Université d’Artois, 2011, à paraître.

      HERSANT, Marc, « Saint-Simon père et fils : une insoutenable légitimité », Actes du colloque « Filiation, Transmission » organisé en mai 2002 par Carine Trévisan à l’Université Paris 7, Revue des sciences humaines n° 311, janvier-mars 2011, p. 30-42.

      HERSANT, Marc, « Discordances narratives et vérité dans les Mémoires du cardinal de Retz et dans les Mémoires du duc de Saint-Simon », actes du 41e Colloque Annuel de la North-American Society for Seventeenth-Century French Literature organisé par Benoît Bolduc et Henriette Goldwyn, New York University, 21-23 mai 2009, Volume I (Biblio 17, volume 194), p. 177-185.

      HIMELFARB, Hélène, « Culture historique et création littéraire : Saint-Simon lecteur d’Histoire et de Mémoires », XVIIe siècle, 94-95, 1971, p. 119-137.
      HIMELFARB, Hélène, « Saint-Simon et le jansénisme des Lumières », Studies on Voltaire and the XVIIIth century, 1972, n°96, p. 749-768.

      HIMELFARB, Hélène, « Du nouveau sur Saint-Simon : la version des Mémoires soumise à Rancé », Revue d’Histoire littéraire de la France, mai-août 1969, p. 636-687.
      HIMELFARB, Hélène, « Saint-Simon, les romans et le roman », Roman et Lumières au XVIII° siècle, Paris, Éditions Sociales, 1970, p. 38-47.
      HIMELFARB, Hélène, « De l’incipit des Mémoires et de quelques autres », Cahiers Saint-Simon n°3, 1975, p. 49-62.

      HOSTE, Patricia, « La technique narrative au service du moi chez Saint-Simon et Casanova : l’épisode espagnol », Cahiers Saint-Simon n° 16, 1988, p. 75-86.
      HOURCADE, Philippe, « Bons mots et entretiens chez Saint-Simon », art de la lettre, art de la conversation à l’époque classique en France, Paris, Klincksieck, 1993, p. 325-339.
      HOURCADE, Philippe, « L’œuvre écrit du duc de Saint-Simon : approche et mise en questions », Cahiers Saint-Simon n° 32, 2004, p. 3-15.

      HOURCADE, Philippe, « Tableau et chronologie des écrits principaux du duc de Saint-Simon (1675-1755) », Cahiers Saint-Simon n° 32, p. 16-18.

      HOURCADE, Philippe, « Rire dans les Mémoires de Saint-Simon », Cahiers Saint-Simon n° 34, 2006, p. 83-89.

      HOURCADE, Philippe, « Approches des Additions au Journal de Dangeau », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 63-78.

      KLIEBENSTEIN, Georges, « Stendhal et la tentation Saint-Simon », Cahiers Saint-Simon n° 29, 2001, p. 41-54.
      KLIEBENSTEIN, Georges, « Style de vie : sur la mort de Bélébat », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 159-177.

      KOHLER, Maurice, « L’image de Louis XIV dans les Mémoires de Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon », Cahiers Saint-Simon n°1, 1973, p. 35-40.
      LABATUT, Jean-Pierre, « Saint-Simon et la dignité ducale », Cahiers Saint-Simon n° 2, 1974, p. 25-30.
      LACOMBE, Antoine, « Une facette du style de Saint-Simon : La syntaxe de la phrase dans son rapport avec la conception de l’Histoire », Cahiers Saint-Simon n° 20, 1992, p. 67-81.
      LARTHOMAS, Pierre, « Il eût écrit moins bien s’il avait mieux écrit », Europe, janvier-février 1980, p. 29-36.
      LIAROUTZOS, Chantal, « Le fonction de la description dans le voyage d’Espagne », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 101-113.

      MONTHERLANT, Henri de, Textes sous une occupation (1940-1944), Paris, Gallimard, 1981.
      POMEAU, René, « Saint-Simon et Voltaire », Cahiers Saint-Simon n°3, 1975, p. 27-32.

      PROUST, Marcel, À la Recherche du Temps Perdu, Édition Jean-Yves Tadié, Paris, Gallimard, « bibliothèque de la Pléiade », 4 vol., 1987-1989. Correspondance, édition Philippe Kolb, Paris, Plon, 21 vol., 1970-1993.
      MULLER, Laurent-Frédéric, « Saint-Simon et les signes de la communication non verbale, problèmes et perspectives », Cahiers Saint-Simon n° 25, 1997.
      NOLLEZ, Juliette, « La requalification : figure de l’éloquence dans les Mémoires de Saint-Simon », Cahiers Saint-Simon n° 36, 2008, p. 40-48.
      NOLLEZ, Juliette, « La notion de préséance à travers les ‘noms singuliers’ dans les Mémoires du duc de Saint-Simon : croisement d’un fait de langue et d’une pratique sociale », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 115-134.

      PECCHIOLO-TEMPERANI Alessandra, « Saint-Simon dramaturge ? », Cahiers Saint-Simon n° 12, 1984, p. 69-88.
      PECCHIOLO-TEMPERANI, Alessandra, « Saint-Simon ou le double Je du mémorialiste », L’autobiographie avant Rousseau, Cahiers de l’Association internationale des Études françaises n° 49, mai 1997, p. 281-297.

      RAVIEZ, François, « Monseigneur à l’écritoire, Saint-Simon ou l’autorité du silence », Revue des Sciences Humaines, mai-juin 1995, p. 127-136.
      RAVIEZ, François, « Saint-Simon à la pointe de l’historique : les ‘grains de sable’ du Tableau du règne », Nord n°29, 1997, p. 21-28.
      RAVIEZ, François, « Vers un paysage imaginaire de Saint-Simon : questions de méthode et méthodes en question », Cahiers Saint-Simon n° 25, 1997, p. 11-20.
      RAVIEZ, François, « Saint-Simon en direct : les ‘paroles gelées des Mémoires’, Cahiers Saint-Simon n° 25, 1997, p. 51-64.
      RAVIEZ, François, « Saint-Simon : Que suis-je ? Que sais-je ? Ou les contours d’une lecture infinie », Le XVII° siècle encyclopédique, Cahiers Diderot n°12, p. 107-124.
      RAVIEZ, François, « La main à la plume vaut la main à l’épée », L’armée au XVIIIe siècle, Publications de l’Université de Provence, 1999, p. 271-280.
      RAVIEZ, François, « ‘Les vices du cœur, de l’esprit et de l’âme’, La duchesse de Berry ou le scandale du corps dans les Mémoires de Saint-Simon », Femmes et libertinages au XVIIIe siècle ou les caprices de Cythère, Presses universitaires de Rennes, 2004, p. 23-38.
      RAVIEZ, François, « Mémoires. Un art de l’oubli », Cahiers Saint-Simon n° 35, 2007, p. 75-88.
      RAVIEZ, François, « Chevreuse ou la vie en blanc », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir.), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p 203-216.

      RETIF, André, « Le vocabulaire de Saint-Simon », Défense de la langue française n° 77, mars 1975 p. 13-18.

      RONZEAUD, Pierre « Le peuple au miroir des Mémoires de Saint-Simon », Papers on French seventeenth-century literature, XXXVI, 70, 2009, p. 39-47.

      ROSSO, Corrado, « Saint-Simon moraliste : un mysticisme de l’histoire », Cahiers Saint-Simon n°3, 1975, p. 63-68.
      ROORYCK, Guy, « Saint-Simon ou les délices de la fausse transparence », Cahiers Saint-Simon n° 16, 1988, p. 87-99.
      SAINTE-BEUVE, Charles-Augustin, « Les Mémoires de Saint-Simon », Causeries du lundi (lundi 13 janvier 1851), Paris, Garnier frères, 1851-1856, tome III, p. 270-292.
      SAINTE-BEUVE, Charles-Augustin, « Introduction » de l’édition Chéruel des Mémoires de Saint-Simon, Paris, Hachette, 1856, tome 1, p. III-XXIV.
      SAINTE-BEUVE, Charles-Augustin, « Saint-Simon considéré comme historien de Louis XIV par M. Chéruel », Nouveaux Lundis (lundi 3 octobre 1865), Paris, Calmann-Lévy, 1863-1873.
      SASSOLAS, Marcel, « La mécanique secrète du duc de Saint-Simon », Gruppo, Revue de psychanalyse familiale et groupale, 1992, p. 65-90.

      SCOTT, Simone, « Saint-Simon et ses premiers lecteurs », Stanford French review, V, 1981, p. 35-50.
      SGARD, Jean, « Saint-Simon et John Law », Cahiers Saint-Simon n° 19, 1991, p. 59-68.
      SHACKELTON, Robert, « Saint-Simon et Montesquieu », Cahiers Saint-Simon n°3, 1975, p. 21-26.
      SERA Nicolae, « Le discours judiciaire dans les Mémoires de Saint-Simon », L’idée de justice et le discours judiciaire dans les Mémoires d’Ancien Régime, Nantes, Cécile Defaut, 2009, p. 139-157.

      SOLLERS, Philippe, Théorie des Exceptions, Paris, Gallimard, 1986, en particulier « Saint-Simon et le Savoir Absolu », p. 38-44.

      SPITZER, Leo, « Le Portrait de Louis XIV par Saint-Simon », traduction Eva Marcu, avec une présentation de Jules Brody, Cahiers Saint-Simon n°7, 1979, p.41-27.
      STEFANOVSKA, Malina, « ‘Une manière singulière, aisée, agréable et utile d’instruction pour le Roi’, L’historiographie de Saint-Simon », French Studies, 1992, p. 395-405.
      STEFANOVSKA, Malina, « Saint-Simon : un moraliste dans le réel », Réflexions sur le genre moraliste au XVIIe siècle, Dalhousie French Studies n°27, été 1994, p. 115-122.
      STEFANOVSKA, Malina, « Un solipse absolu : le portrait de Louis XIV par Saint-Simon », Actes de Lexington, Papers on French seventeenth-century literature, Paris, Seattle, Tübingen, p. 119-126.
      STEFANOVSKA, Malina, « Un ‘voyeux’ à la cour de Louis XIV, Curiosité et écriture dans les Mémoires de Saint-Simon », Papers on French seventeenth-century literature, XXVI, Gunter Narr, 1999, p. 289-298.
      STEFANOVSKA, Malina, « Du sociable et du cruel : les pratiques de la ‘raillerie’ chez Saint-Simon », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir.), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 29-40.

      STEFANOVSKA, Malina, « Factions et cabales dans les Mémoires de Retz et de Saint-Simon », dans L’idée d’opposition dans les Mémoires d’Ancien Régime, Cahiers d’Histoire culturelle (Presses Universitaires François-Rabelais, 2005), 16, p. 55-66. Très intéressant pour notre « Intrigue ».

      STENDHAL, Henri Beyle, dit, Œuvres intimes, édition V. Del Litto, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, vol 1, 1981, et vol 2 1982. Correspondance générale, édition V. Del Litto, Honoré Champion, 6 vol. , 1997-1999.
      SUSINI, Laurent, « Ego Scriptor : la représentation du Je dans le Parallèle des trois premiers rois Bourbons », Cahiers Saint-Simon n° 29, 2001, p. 85-95
      SUSINI, Laurent « Asymétries et décrochages syntaxiques dans la ‘lettre envoyée au Roi’ de Saint-Simon », La langue, le style, le sens, études offertes à Anne-Marie Garagon, Éditions l’Improviste, 2005.
      TADIE, Jean-Yves, « Préface et morale de Saint-Simon », La Nouvelle Revue Française, août 1961, p. 350-354.
      TAINE, Hippolyte, « Mémoires du duc de Saint-Simon », Essais de critique et d’histoire, Paris, Hachette, 1858, p. 253-297.
      THOMAS, Chantal, « Saint-Simon : une partialité radicale », Le Régent, Entre fable et histoire, Paris, CNRS éditions, 2003, p. 214-215.
      TUFFET, Jacques, « Saint-Simon et le style de son temps », Cahiers Saint-Simon n°3, p. 79-84.
      VAN DER CRUYSSE, Dirk, « La bibliothèque du duc de Saint-Simon », XVIIe siècle, 94-95, 1973, p. 153-168.
      VAN DER CRUYSSE, Dirk, « Introduction à cent maximes de Saint-Simon », Europe, 1980, p. 48-62.
      VAN DER CRUYSSE, Dirk, « Saint-Simon et Thanatos : de la mort-anecdote à la mort-destin », Cahiers Saint-Simon n°10, 1982, p. 5-10.
      VAN DER CRUYSSE, Dirk, « Vraies et fausses conversations…Le témoignage de Mme de Sévigné et de Saint-Simon », La conversation au XVII° siècle, actes du colloque de Marseille, Marseille, Archives municipales, 1983, p. 359-373.

      WAELHENS, Alphonse de, « Un mémorialiste et le temps », Archivio di Filosofia, 1975, fasc. 2-3 p. 319-336.
      WEERDT-PILORGE, Marie-Paule de, « Figures de la lecture, figure du lecteur dans les Mémoires (1691-1723) », Cahiers Saint-Simon n°25, 1997 p. 3-8.
      WEERDT-PILORGE, Marie-Paule de, « Saint-Simon, Torcy et le plagiat aux XVII° et XVIII° siècles », Le plagiat littéraire, Publications de l’Université François Rabelais de Tours, 2002, p. 71-81.
      WEERDT-PILORGE, Marie-Paule de, « Perspectives idéologiques, politiques et religieuses : la Lettre anonyme au Roi » de Saint-Simon, Cahiers Saint-Simon n° 32, 2004, pages 31-42.
      WEERDT-PILORGE, Marie-Paule de, « La mémoire du futur dans les Mémoires du duc de Saint-Simon », Usages et pratiques de la mémoire (XVIIIe-XXe siècles), Cahiers d’histoire culturelle, 2001, p. 5-11.
      WEERDT-PILORGE, Marie-Paule de, « La trompette forcée du désespoir ou la mort en comédie. La mort de Monseigneur dans les Mémoires de Saint-Simon », Cahiers Saint-Simon n° 36, 2008, p. 12-19..
      WEERDT-PILORGE, Marie-Paule de, « Description stylistique et narrative du personnage dans les Mémoires : le duc de Lauzun », Approches textuelles de Saint-Simon, Pascal Debailly et Marc Hersant (dir.), Textuel n° 58, Université Paris 7, 2009, p. 179-188.

      ZIMMERMANN, Margarete, « Saint-Simon et les problèmes de l’historiographie », Cahiers Saint-Simon n°9, 1981, p. 3-16.


  • Le "genre" des Mémoires[ + ]

    • Reflexions générales sur le "genre" des Mémoires sous l'Ancien Régime.

      Reflexions générales sur le "genre" des Mémoires sous l'Ancien Régime.

      ARIES,
      Philippe,  « Pourquoi écrit-on des
      mémoires ? », Les Valeurs chez les mémorialistes français du XVII°
      siècle avant la Fronde, Paris, Klincksieck, 1979, p. 13-20.

      BERCHTOLD,
      Jacques, – «L’embastillement dans les mémoires des XVIIe et XVIIIe
      siècle», dans La Bastille ou
      ‘l’Enfer des vivants’, sous la direction d’Élise Dutray-Lecoin et Danielle
      Muzerelle [ouvrage publié à l’occasion de l’exposition de la Bibliothèque de
      l’Arsenal du 9 novembre 2010 au 11 février 2011], Paris, Bibliothèque nationale
      de France, 2010, p. 137-145.

      BERCHTOLD,
      Jacques,  «Les Mémoires fictifs entre
      roman et histoire: l’exemple de Courtilz de Sandras», in L’Histoire dans la littérature, Actes du Colloque
      de Genève (6-7 juin 1997), éd. Laurent Adert et Eric Eigenmann, Genève, Droz,
      coll. « Recherches et Rencontres » (Publ. de la Faculté des Lettres de
      l’Université de Genève), 2000, p.151-161.

      BERTAUD,
      Madeleine et CUCHE, François-Xavier (dir.), Le
      genre des Mémoires, essai de définition, Klincksieck, 1995.

      BERTIERE,  André, Le Cardinal de Retz mémorialiste,
      Paris, Klincksieck, 1977.

      BRIOT, Frédéric,
      Usage du monde, usage de soi, Enquête sur les mémorialistes d’Ancien Régime,
      Paris.

      CARRIER,
      Hubert, « Pourquoi écrit-on des Mémoires au XVIIe siècle ?
      L’exemple des mémorialistes de la Fronde », Le genre des mémoires,
      essai de définition, Paris, Klincksieck, 1995, p. 137-151.

      CHARBONNEAU,
      Frédéric, Les silences de l’Histoire, Les Mémoires français du XVIIe
      siècle, Québec, Presses de l’Université de Laval, 2000.

      COIRAULT, Yves,
      « Autobiographie et Mémoires (XVII°-XVIII° siècles), ou existence et naissance
      de l’autobiographie », Revue d’Histoire littéraire de la France n°
      5, novembre-décembre 1975, p. 937-956.

      COIRAULT, Yves,
      « De Retz à Chateaubriand : des Mémoires aristocratiques à
      l’autobiographie symbolique », Revue d’Histoire littéraire de la France,
      janvier-février 1989, p. 57-70.

      DEMORIS, René, Le roman à la
      première personne, du classicisme aux Lumières [1975], Genève, Droz, 2002.

      FUMAROLI, Marc,
      « Mémoires et Histoire : le dilemme de l’historiographie humaniste au XVI° siècle »,

      Les valeurs chez les mémorialistes français avant la Fronde, Paris, Klincksieck, 1979, p. 21-45.

      FUMAROLI, Marc, La
      diplomatie de l’esprit, de Montaigne à La Fontaine, Paris, Gallimard, 1998.

      FUMAROLI,
      Marc, « Histoire et Mémoires », Chateaubriand mémorialiste, colloque
      du cent cinquantenaire, Droz, 2000, p. 11-34.

      GARAPON, Jean,
      «  Les Mémoires du XVIIe siècle, nébuleuse de genres », Le
      genre des mémoires, essai de définition, Paris, Klincksieck, 1995, p.
      259-271.

      GARAPON, Jean
      (dir.), L’expression de l’inoubliable
      dans les mémoires d’Ancien Régime, Nantes, Cécile Defaut, 2005.

      GARAPON, Jean
      (dir.), Mémoires d’Etat et culture
      politique en France, Nantes, Cécile Defaut, 2007.

      GARAPON, Jean et
      ZONZA, Christian (dir.), L’idée de
      justice et le discours judiciaire dans les Mémoires d’Ancien-Régime,
      Nantes, Cécile Defaut, 2009.

      GUION, Béatrice,
      Du bon usage de l’histoire : Histoire, morale et politique à l’âge
      classique, Honoré
      Champion, 2008.

      HERSANT, Marc,
      JEANNELLE, Jean-Louis, ZANONE Damien (dir.), Le sens du passé, pour une nouvelle approche théorique des Mémoires,
      actes du colloque des 1er-4 décembre 2010 à l’Université Paris IV et
      à l’Université de Louvain, à paraître en 2011.

      HERSANT, Marc, « Les Mémoires
      du cardinal de Retz : sur le ‘chemin du roman’ ? », Romanesques n° 3, Romanesque et histoire, sous la
      direction de Christophe Reffait, Encrage Université, 2008, p. 113-128.

      HIPP, Marie-Thérèse,
      Mythes et réalités, enquête sur le roman et les mémoires (1660-1700),
      Paris, Klincksieck, 1976.

      HOURCADE,
      Philippe, “Problématiques de l’anecdote dans l’historiographie à l’âge
      classique », Littératures Classiques n° 302, printemps 1997, L’histoire
      au XVIIe siècle, p. 75-82.

      JEANNELLE,
      Jean-Louis, Écrire ses Mémoires au XXe
      siècle, déclin et renouveau d’une tradition, Gallimard, « Bibliothèque
      des idées », 2008.

      LEJEUNE,
      Philippe, L’autobiographie en France, Paris, Armand Colin, 1971.

      LEJEUNE,
      Philippe, Le pacte autobiographique, Paris, Le Seuil,
      « Poétique », 1975.

      LESNE,
      Emmanuelle, « Les mémoires et leurs destinataires dans la seconde moitié
      du XVIIe siècle », Le genre des mémoires, essai de
      définition, Paris, Klincksieck, 1995, p. 27-44.

      LESNE, Emmanuelle, La poétique des
      mémoires
      (1650-1685), Paris, Honoré Champion, 1996.

      MATTHIEU-CASTELLANI, Gisèle, La scène
      judiciaire de l’autobiographie, Paris, PUF, 1996.

      MAY, Georges, L’autobiographie, Paris,
      PUF, 1979.

      NORA, Pierre,
      « Les Mémoires d’Etat : de Commynes à de Gaulle », Les lieux
      de mémoire, La Nation  t. II, Paris,
      Gallimard, 1986, p. 355-400.

      WEERDT-PILORGE,
      Marie-Paule de,  « L’écriture de la
      vérité : les théoriciens de l’histoire, Saint-Réal, le P. Rapin et Lenglet
      Dufresnoy face aux mémorialistes », Cahiers d’histoire culturelle de
      l’Université de Tours n°
      14, 2004, p. 5-12.

      WEERDT-PILORGE,
      Marie-Paule (dir.), Mémoires des XVIIe
      et XVIIIe siècles : nouvelles tendances de la recherche, Cahiers d’histoire culturelle n° 13, 2003.

      WEERDT-PILORGE,
      Marie-Paule de et Garapon Jean (dir.), L’idée
      de vérité dans les mémoires d’Ancien-Régime, Cahiers d’histoire culturelle n° 14, Université de Tours, 2004.

      WEERDT-PILORGE,
      Marie-Paule de (dir.), L’idée
      d’opposition dans les mémoires d’Ancien-Régime, Cahiers d’histoire culturelle n° 16, 2004.

      ZANONE Damien, Ecrire son temps, Les Mémoires en France de
      1815 à 1848, Presses universitaires de Lyon, 2006.